Informations et recommandations techniques pour le mastering

Mixage de la musique (par vos soins) :

- Pas d'écrêtage (ou saturation en analogique) sur le bus master.
- Pas de limitation sur le bus master.
- Pas de compression sur le bus master.
- Pas ou peu d'équalisation sur le bus master (pas de "low-cut", ni de "high-cut").
- Pas ou peu de réverbération sur le bus master (pas de résonance dans les basses fréquences).

Un "bon mastering" s'obtient en grande partie avec un "bon mixage" ! Il faut que votre musique "sonne" déjà correctement (mixage équilibré) sans les traitements utilisés en pré-mastering. Si vous n'allez pas en studio, enregistrez et mixez vous-même chaque instrument au "bon volume" et à la "bonne place" dans la stéréo. Evitez que les instruments avec des basses fréquences soient décentrés. Pensez à vous servir des sous-groupes ("bus") de votre console. Ajoutez, selon les cas, des traitements et des effets : équaliseur, compresseur, distorsion, flangeur, réverbe, etc... Par contre, pas de compresseur ni de limiteur sur la piste générale ("bus master", "main stereo"...). Ne cherchez pas à "booster" votre mixage, laissez faire l'ingénieur du son de Kilohertz pour le choix des outils et le réglage des paramètres. S'il y a des recouvrements de fréquences dans votre mixage, réglez les instruments en interaction dans des bandes de fréquences différentes. Méfiez vous des effets qui élargissent l'image stéréo, retouchez directement la panoramique sur les pistes. Vérifiez la compatibilité de votre son en mono en écoutant le mélange des 2 canaux. Contrôlez le niveau du signal grâce au crête-mètre de votre table de mixage (dynamique pas trop faible, ni trop forte). En numérique, le niveau maximum doit être proche de 0 dB FS sans aucun dépassement ("clip"). Comme la restitution du volume va changer au pré-mastering, il peut être préférable de placer les fondus à la fin du traitement audio (surtout les "fade in" et "fade out" de longues durées)...

Réalisation des fichiers sources (par vos soins) :

- PCM (avec une extension .wav, ou .aif, ou .aiff).
- 24 bit (ou 32 bit, ou 16 bit, ou autre si c'est la quantification originelle).
- 44.1 kHz (ou 48 kHz, ou 88.2 kHz, ou 96 kHz, ou autre si c'est la fréquence d'échantillonnage originelle).
- Stéréo (ou mono, ou stéréo LtRt en le précisant).
- 1 seul titre par fichier.
- Pas d'enregistrements coupés à raz du son (laissez un peu de silence au début et à la fin).
- Identification claire de chaque fichier, par exemple : TOM-Tk1-Intro.wav, TOM-Tk2-Oh.wav, TOM-Tk3-Yeah(Remix).wav...

Dans votre logiciel informatique, il est recommandé d'exporter le mixage ("track bouncing") à la résolution interne du programme (par exemple : 32 bit float) et à la fréquence d'échantillonnage du projet (par exemple : 96 kHz). Si vous ne savez pas quoi choisir, exportez chaque titre en 24 bit en appliquant un "dithering", à 44.1 kHz, et en stéréo. Ne modifiez pas les fichiers exportés : pas de conversion de format, pas de normalisation, pas de "fade", aucune re-sauvegarde... Ecoutez attentivement et intégralement votre musique avant tout envoi...

Envoi par Internet (par vos soins) :

- Placez les fichiers sources sur Internet (serveur dédié, hébergement mutualisé, stockage en ligne).
- Contactez Kilohertz grâce au formulaire en indiquant l'adresse des fichiers (URL / FTP avec les codes d'accès si nécessaire).
- Exprimez le mieux possible vos attentes en terme de mastering (rendu sonore, support final, silence entre les titres...).

S'il faut appliquer des fondus ou des traitements spécifiques, merci de donner vos indications. N'hésitez pas à joindre un fichier audio en exemple. Si vous n'avez pas de serveur sur Internet, hébergez gratuitement vos fichiers le temps du transfert en utilisant par exemple : demo.ovh.eu ou www.wetransfer.com. Sur simple demande, vous pouvez également obtenir l'ouverture d'un accès FTP pour transférer directement vos fichiers chez Kilohertz...

Pré-mastering des fichiers :

- Travail en fonction du style de musique (electro, pop, rock, hip-hop, jazz, classique...), du type de diffusion (haute fidélité, radio, TV...) et du support final (CD, DVD, fichier MP3, disque vinyle, bande magnétique...).
- Optimisation individuelle de chaque titre et cohérence d'ensemble à l'écoute (maxi, album, compilation).
- Traitements audio en fonction des corrections/optimisations nécessaires et des choix artistiques : filtrage, équalisation, compression, compression multi-bandes, réverbération, spatialisation multi-bandes, maximisation multi-bandes, limitation, dithering...
- Contrôle qualité et analyse numérique (crêtes et modulation, niveau sonore, équilibre entre les fréquences, phase des signaux...).
- Finalisation au format PCM (.wav) à la qualité CD Audio en 16 bits / 44.1 kHz / stéréo (ou à un autre encodage, comme en 16 bits / 48 kHz / stéréo pour le son d'un projet vidéo).
- Vérification par sondage de chaque fichier master avant sa mise en ligne sur kilohertz.fr.
- En option, le stem-mastering de votre mixage multipistes (en plusieurs sous-groupes) : 8 pistes au maximum avec les traitements et les effets, 1 fichier audio par piste (mono ou stéréo), timecode identique entre les fichiers (même durée). La sommation des fichiers doit reproduire votre mixage stéréo initial (qui doit être fourni en même temps comme témoin).
- En option, la réalisation de versions numériques supplémentaires (WAV, MP2, MP3, MP4, WMA, Ogg Vorbis, FLAC...).
- En option, la réalisation et l'envoi par la poste de 2 CD-R Audio identiques (1 pour l'écoute et 1 pour l'usine) avec le montage des masters : durée totale garantie de 78 mn maximum avec les temps de pauses, gravure à la norme Red Book (codes PQ, CD Text, ISRC, UPC/EAN...), vérification par sondage des supports, envoi des 2 CD-R à une seule adresse.
- En option, la réalisation et l'envoi par la poste d'1 CD-R Data ou d'1 DVD-R Data avec les masters et les sources.

Le terme "pré-mastering" désigne l'étape de traitement final du son avec le montage et l'enregistrement sur un support de transport... Le terme "mastering" désigne l'étape de création du glassmaster qui est un disque de verre qui contient les données issues du pré-mastering... Mais aujourd'hui le terme "mastering" est communément employé pour désigner le traitement d'un signal audio et la réalisation d'un CD-R ou d'un fichier informatique (qui ne nécessite pas d'usine pour la duplication). Chez Kilohertz, le travail en studio est adapté au type de diffusion et aux caractéristiques audio du support final. Pour la fabrication de supports analogiques, une amorce audio est prévue pour l'alignement du niveau (1 kHz à 0 Vu). Si vous demandez un encodage numérique spécifique, merci d'indiquer tous les paramètres du format souhaité. Si possible, donnez suffisamment de délai à l'ingénieur du son pour qu'il puisse travailler sur votre musique en plusieurs fois (surtout pour les albums et les compilations)...

Livraison des masters :

- Délai d'exécution en fonction de la date convenue.
- Livraison des fichiers masters par téléchargement depuis un dossier sécurisé sur kilohertz.fr (envoi par e-mail d'un lien Internet et d'un code d'accès).
- Validation ou demande de modification des masters après écoute intégrale de chaque fichier.
- Réalisation des supports physiques optionnels (CD-R, DVD-R) et envoi par la poste.

Pour consulter les tarifs : cliquer-ici
Pour contacter l'ingénieur du son : cliquer-ici

© 2010 Kilohertz.fr / NeoMastering.com